Sud-Kivu/massacres de 220 civils : les chefs coutumiers de Fizi et d’Itombwe exigent le départ de la MONUSCO

Monusco RDC

Les chefs coutumiers du territoire de Fizi, au sud de le province du Sud-Kivu, exigent le départ de la mission d’observation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO).

Ils se sont ainsi exprimé à travers un communiqué sanctionnant leur rencontre dans la soirée de lundi 20 juillet 2020 quelques jours après les massacres d’au moins 220 personnes dans la localité de Kipupu, dans le secteur d’Itombwe.

Ces chefs coutumiers confirment la version des députés provinciaux, qui s’étaient prononcés sur cette question à travers leur déclaration de lundi à Bukavu confirmant que ces tueries sont perpétrées par des groupes armés Ngumino, les Twirwaneho ainsi que les Red Tabara.

Ainsi, ces chef coutumiers condamnent la passivité de la mission onusienne dans cette zone, et disent ne pas comprendre que des civils soient tués dans des localités où il y a une présence onusienne, et exigent leur départ.

“Nous exigeons son départ immédiat, rapide, sans tergiversations et sans conditions, du sol de Fizi et Itombwe, car elle a échoué dans sa mission de protection de la population civile, lit-on dans le communiqué.

Les précités demandent au gouvernement congolais et aux FARDC de multiplier les efforts pour l’imposition et la restauration de la paix dans le Fizi et Itombwe, et que les auteurs de ces massacres soient poursuivis et punis conformément aux lois du pays.

Pascal DIGADIGA NGABO/L’INTERVIEW.CD