Sud-Kivu : l’UNICEF se félicite de ses résultats de 2020 malgré le Covid-19

Publicité sponsorisée

bureau Unicef au Sud-Kivu

L’agence des nations unies pour l’enfance UNICEF se félicite du succès dans l’exécution des programmes 2020 et la planification des activités 2021-2022, malgré les contraintes de la pandémie de Covid-19.

Au cours de la revue annuelle de coopération de programmes RDC UNICEF qui s’est tenue ce mercredi 28 octobre 2020 à Bukavu, le chef de bureau de l’UNICEF/Sud-Kivu et Maniema, a rapporté le succès enregistré dans différents domaines de ses interventions en province au profit des enfants.

Avec l’avènement de la Covid-19, cette agence des Nations unies a sensiblement contribué dans la lutte contre cette pandémie, notamment avec des jeunes adolescents encadrés dans différents domaines dont la coupe et couture qui les a conduit à la production de près d’un million des masques de protection.

Dans le domaine de l’éducation, le chef du bureau de l’Unicef au Sud-Kivu se réjouit du programme de l’enseignement à distance, qui a permis l’encadrement des enfants pendant plus de trois mois suite au confinement et à la fermeture momentanée des activités scolaires.

Il a encouragé les acteurs dans leurs diversités et selon leurs secteurs pour le travail abattu par rapport à la planification des activités pour l’an 2020-2021 et les indicateurs atteints doivent servir de modèle pour le plan 2021-2022, a-t-il dit.

Il note aussi plusieurs succès dans l’exécution des programmes pour la planification passée dont la production des masques près d’un million des masques produits dans le cadre du Wash et ses résultats ont aussi eu des répercutions au niveau national.

Cependant, parmi les défis, le chef de bureau parle des cas des maladies pandémiques, il précise que la province dans plusieurs de ses territoires fait face à des cas de maladies tel que le choléra d’où l’importance de planifier les activités pour les deux ans à venir.

Dans son mot de circonstance, le ministre provincial du plan, organisateur de ces activités fait savoir que l’année scolaire 2020 a été exceptionnelle avec l’apparition de la pandémie de Coronavirus qui a frappé plusieurs services entrainant la réduction des ressources humaines et l’arrêt de certaines activités sur l’ensemble du territoire provincial.

Il note que les partenaires dont des organisations locales, nationales et internationales particulièrement l’UNICEF ont concouru chacun à son niveau pour répondre aux multiples problèmes et à tous les niveaux afin que les enfants recouvrent réellement leurs droits.

 

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée