SUD KIVU : les enfants reporters et parlementaires plaident pour le rétablissement de l’eau dans les écoles

Publicité sponsorisée

manque d'eau

Les enfants reporters et parlementaires de la province du Sud Kivu demandent à la Régie de Distribution d’Eau (REGIDESO), de desservir en eau potable toutes les écoles de la ville de Bukavu en particulier et celles des territoires de la province en général.

Ceci est contenu dans une note de plaidoyer que ces enfants ont, au cours d’une séance y relative, remise au directeur provincial de la REGIDESO Sud-Kivu, Jean-Bosco Mwaka mardi 13 Août 2019, note dans laquelle, les précités sollicitent également, l’implication personnelle de ce dernier.

Sur ce, ils indiquent dans leur note de plaidoyer qu’ils vivent un calvaire de manque d’eau potable. Une situation qui perdure et cela malgré les promesses des autorités provinciales et nationales.

Ils ajoutent que suite au manque d’eau dans les écoles, les enfants sont exposés à des maladies d’origine hydrique, étant donné que cette situation leur pousse à s’approvisionner en eau insalubre de la pluie et du lac avec toutes les conséquences néfastes que cela causerait à leur santé.

Ils font remarquer également que les grandes écoles de la ville sont dans le même pétrin de manque d’eau depuis une décennie en dépit de la présence des installations du REGIDESO dans ces écoles, conséquence ; des salles de classe sont rarement torchonnées, pis encore les toilettes restent hors usage.

Le directeur provincial de la REGIDESO, a d’abord loué l’initiative des enfants reporters et parlementaires avant de signifier que depuis un temps, il y a une nette amélioration dans la desserte en eau potable à Bukavu.

Jean Bosco Mwaka renseigne que l’identification de toutes ces écoles a déjà été faite ensemble avec des enfants et promet de faire dès la semaine prochaine des tournées dans ces différentes écoles en compagnie des enfants pour connaitre les véritables causes de manque d’eau dans celles-ci.

Il conclut en annonçant l’achat des tuyaux si nécessaire pour le raccordement, tout cela dans le souci de voir tous les enfants étudier dans de bonnes conditions, car il n’y a pas de propreté sans eau.

Pascal D.NGABOYEKA

Publicité sponsorisée