Sud-Kivu : Le budget rectificatif exercice 2019 adopté avec amendements à l’Assemblée provinciale




Sud-Kivu Le budget rectificatif exercice 2019

Les députés provinciaux du Sud-Kivu ont adopté le budget rectificatif de la province pour l’exercice 2019, ce lundi 2 décembre 2019, au cours de la plénière organisée au siège de cet organe délibérant à Bukavu.

Ce budget qui est évalué à plus de 18 milliards de francs congolais a été adopté moyennant les amendements au cours de ladite plénière. Ce, au terme des reposes fournies par le gouverneur aux élus provinciaux.

Devant les députés, le gouverneur Théo Kasi Ngwabidje accompagné par plusieurs membres de son équipe gouvernementale, a fourni les réponses aux questions des élus provinciaux sur l’utilisation des fonds alloués audit budget depuis sa prise des fonctions.

Théo Ngwabidge a indiqué que ce budget a été adapté au changement intervenu avec l’installation d’un nouveau gouvernement et au contexte qui a prévalu avec son arrivée à la tête de la province du Sud-Kivu.

C’est en effet au terme de toutes les explications, que les députés provinciaux ont adopté ce projet de loi du budget rectificatif moyennant les amendements.

Certains députés provinciaux interrogés indiquent que ce budget qui a déjà été consommé « n’intéresse plus assez la population », mais plutôt celui de l’exercice 2020, lequel ils attendent avec impatience.

Le chef de l’exécutif provincial a souligné dans ses interventions que pour l’année 2020, les recettes générées dépasseront le 27% de celles qui ont été mobilisées pendant l’exercice 2019, cela grâce à la lutte contre la corruption et l’impunité instaurer par le gouvernement provincial.

A noter que sur les 48 députés qui composent l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, 41 ont répondu présents à cette plénière.

Lors du vote, un élu a voté contre l’adoption de ce budget et 7 se sont abstenus.

Le député Innocent Kababili qui a voté contre, a donc justifié cela pour non satisfaction aux réponses données par gouverneur Théo Ngwabidje.

Ce budget rectificatif a ainsi été renvoyé à la commission Econimie et finance (ECOFIN) pour toilettage avant son vote prévu le mercredi 4 décembre dans une nouvelle plénière, précise le rapporteur Amani Kamanda Jacques.

Pascal D. NGABOYEKA