Sud-Kivu : la femme d’un chef de village assassinée à Walungu, la société civile hausse le ton contre l’insécurité grandissante

Des cas d’insécurité ne cessent d’être enregistrés dans plusieurs coins du territoire Walungu dans la province du Sud-Kivu. La société civile de ce territoire dénonce cette insécurité grandissante.

Outre les assassinats, on note des braquages des véhicules, des attaques armées dans des maisons, pillages, vols, viols et autres formes d’insécurité.

Le président de cette structure citoyenne joint par L’INTERVIEW.CD ce samedi 19 septembre 2020, rappelle l’assassinat la nuit de jeudi au vendredi 18, d’une femme d’une soixantaine d’années à Cibanda dans la chefferie de Ngweshe.

Selon le Président de la Société Civile de Kaniola Balagizi Bahogwerhe, les hommes en armes sont arrivés ont forcé la porte de leur domicile au cours de cette attaque. Son mari, chef de village de Cibanda a été brutalisé avant que ces hors-la-loi ne tirent sur son épouse. La victime est morte sur place.

La Société civile locale demande aux autorités d’intensifier des patrouilles dans cette entité qui a connu les affres des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR).

Les acteurs de la Société Civile ne cessent d’alerter les autorités sur la nécessité de prendre des mesures afin de mettre fin à cette situation inquiétante, qui n’épargne pas l’ensemble de la province.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD