Sud-Kivu/Kalehe: Des affrontements entre FARDC et CNRD-FDLR occasionnent le déplacement massif de la population à Ziralo

Publicité sponsorisée

Des violents affrontements opposent les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) aux rebelles Hutu Rwandais CNRD-forces démocratique pour la libération du Rwanda (FDLR) depuis la matinée de ce mardi 26 novembre, dans le groupement de Ziralo en territoire de Kalehe, au nord du Sud-Kivu.

D’après le président du cadre de concertation territorial de la société civile de Kalehe, ces affrontements ont occasionné le déplacement massif de la population des plusieurs villages parmi lesquels Kabusesimana, Rutare, Mudugudu et Bishoga.

Delphin Birimbi indique que ces déplacés se sont dirigés à Shanje, un autre village du groupement de Ziralo où règne un peu d’accalmie.

Il a en outre souligné que ces habitants qui ont fuient leurs habitations suite à cette situation traversent déjà une vie pénible et passent nuit à la belle étoile.

“ Il y a affrontements dans le territoire de Kalehe qui a commencé ce matin entre l’armée loyaliste et les CNRD-FDLR dans plusieurs villages. Toutes les populations de ces contrées se sont déplacées vers le centre de Shanje, une autre couche de la population de Bishoga est aussi en route pour Shaje craignant toujours ces affrontements ”, a expliqué Delphin Birimbi.

Le président du cadre de concertation de la société civile territoriale de Kalehe demande l’implication des autorités politico-administratives dans la protection des populations civiles surtout les déplacés, durant cette période.

C’est ainsi qu’il appelle la population à soutenir l’armée congolaise dans ses actions, pour mettre hors d’état de nuire ces rebelles qui sèment terreur et désolation dans cette partie de la République démocratique du Congo.

Par ailleurs, Delphin Birimbi précise que les éléments Nyatura qui se sont installés dans plusieurs villages du groupement de Ziralo ce weekend ont pris la poudre d’escampette et se sont dirigés vers la foret. Ce, grâce à l’intervention des FARDC, ajoute notre source.

Pascal D. NGABOYEKA

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée