RDC :Le CICR soutien les victimes des violences sexuelles




Violence Sexuelle
LINTERVIEW.CD/Photo Justin KABUMBA

Une centaine d’étudiants des différentes universités de Goma, dans le Nord-Kivu, ont pris part à une conférence débat organisée ce jeudi 14 novembre, par le comité international de la Croix-Rouge « CICR ».

Ce débat intellectuel tournait autour d’un thème “ la conduite des hostilités et les violences sexuelles en droit international humanitaire ”.

Selon le chef de la sous-délégation du CICR au Nord-Kivu, présent a ce débat, M. Kelnor Panglung a précisé que parfois certains auteurs des violences sexuelles et autres violences commises contre la population ne sont souvent condamnés pour leurs actes pourtant, ces violences constituent un crime.

« J’aimerais condamné les stigmatisations faites à l’égard des victimes des violences, mais je précise que le CICR a déjà formulé des mécanismes pour venir en aide aux victimes de ces violences avec un soutien aux structures de prise en charge », a déclaré le représentant du CICR.

Cette conférence débat a été animée par certains professeurs d’université, quelques cadres cilivilo-militaires, le commandant de la 34ème région militaire a reconnu que le pays est en guerre, mais cela ne pousse pas à la destruction et à la violence.

Le général Edmond Ilunga a fait savoir que l’armée congolaise a connu des avancées significatives qui permettent plus de déviations commises par certains anciens éléments des FARDC.

« Notre pays la RDC a suffisamment des lois qui régissent les militaires dans une situation de guerre, les lois qui entrent dans les lignes des DIH, mais j’aimerais précisé que le taux des déviances a baissé au grand nombre dans les rangs des FARDC », a dit le général Edmond Ilunga.

Motif de satisfaction au sein des étudiants ayant pris part à ladite conférence, surtout ceux de la faculté du Droit qui disent que cette conférence a été bénéfique pour eux.


Justin KABUMBA