RDC: Une plainte a été déposé contre Lisanga Bonganga au parquet général pour diffamation et outrage au chef de l’État

Publicité sponsorisée

Lisanga_Bonganga_2

Après les différentes déclarations tranchantes vis-à-vis du président de la République Félix Tshisekedi, l’ancien ministre des relations avec le parlementaire Lisanga Bonganga sera traduit en justice pour diffamation et outrage au chef de l’État.

L’auteur de la plainte c’est maître Franck Kalolo, qui reproche à Lisanga Bonganga de réclamer tout haut que Martin Fayulu est le président légitime de la République

A lire: Martin Fayulu: “même après des années la vérité des urnes sera révélée”

“Étant patriote, notre préoccupation est celle de savoir pourquoi ce dernier qui faisait partie de l’équipe gouvernementale et organisationnelle des élections en République Démocratique du Congo garderait-il tous ces secrets sans les révéler à temps au peuple Congolais que de le faire hors délai, c’est-à-dire après son départ du gouvernement?”, S’est-il demandé.

Et d’ajouter: “Ces propos étant constitutifs de l’infraction de provocation et de l’incitation à des manquements envers l’autorité publique qui stipule ce qui suit : quiconque aura provoqué directement à désobéir aux lois sera puni d’une servitude pénale de 2 mois à 3 ans et d’une amende de 1.000 à 10.000 FC ou d’une de ces peines seulement”, écrit Maître Franck Kalolo.

Il sied de rappeler que Lisanga Bonganga président du mouvement TELEMA a déclaré officiellement que c’est l’opposant Martin Fayulu qui avait gagné les élections présidentielles du 30 décembre 2018.

Plus loin encore, Lisanga Bonganga a affirmé que Félix Tshisekedi est dirigé par son prédécesseur Joseph Kabila.


Roberto Tshahe

Publicité sponsorisée