Nord-Kivu : Gratuité de l’enseignement en RDC, les enseignants entament un mouvement de grève

LINTERVIEW.CD/photo Justin KABUMBA

La synergie des syndicats des enseignants du Nord-Kivu qui réunit, le syndicat des écoles protestantes ,des écoles publiques et le Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO), viennent de décréter à partir de ce mardi 1 octobre 2019, un mouvement de grève dans leurs écoles sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu.

Cette décision a été prise au cours d’une déclaration commune rendue publique dans la cours de l’Institut Majengo de Goma.

Ils étaient plus de 500 enseignants des écoles conventionnées catholiques et protestantes et des écoles publiques à prendre part à cette rencontre,une décision qui intervient 48 heures après que ces derniers se sont tous réunis afin d’évaluer le déroulement des activités scolaires dans différents établissements après l’annonce de la gratuité de l’enseignement par le président de la République Félix Tshisekedi, mais également afin de prendre des décisions sur leur avenir.

Selon Patient Rafique ,président provincial du synpe, les enseignants qui entrent aujourd’hui en grève ont regretté le manque de moyens, et ils veulent qu’ils soient payés le mois de septembre.

“Nous avons appris que les mesures de gratuité de l’enseignement seront d’application dès ce mois de septembre, mais nous avons constaté avec regret que tous les enseignants ont reçu leurs 120.000 francs congolais habituels et d’autres n’ont jusque-là rien touché,voilà pourquoi des aujourd’hui nous commençons notre grève jusqu’à nouvel ordre” a déclaré, Patient Rafiki ,président provincial du syndicat des enseignants protestants du Nord-Kivu.

Même son de cloche du côté du syndicat des enseignants des écoles publiques qui exigent également la convocation urgente d’une commission paritaire entre le gouvernement et le banc syndical pour la signature de l’accord, mais également l’éclaircissement sur la hauteur de l’enveloppe donnée par le chef de l’Etat pour le soutien de la gratuité.

Signalons que ce le mardi plusieurs écoles de la ville de Goma n’ont pas fonctionner, certaines écoles qui se sont présentés à l’école le matin ont été vite retourner à la maison car certains enseignants n’étaient présent.

Justin KABUMBA.