RDC – manifestations Anti Malonda : la police interdit tout attroupement de plus de 20 personnes

Publicité sponsorisée

marche clc kinshasa police

La police nationale congolaise a, dans un message relayé sur sa page officielle Facebook, démenti les propos attribués au Général Patience Mushidi Yav sur les manifestations de protestation prévues le 9 juillet 2020, contre l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI.

Dans cette mise au point, la PNC relève la mission confiée aux forces de l’ordre, notamment celle relative à l’exécution des lois et règlements de la République démocratique du Congo.

C’est ainsi qu’en se basant aux instructions du Chef de l’Etat suspendant les rassemblements et attroupements de plus de 20 personnes en vue d’éviter la contamination à la Covid-19, la police interdit tout attroupement.

« …Qu’il soit admis que l’état d’urgence sanitaire est une période exceptionnelle qui astreint la jouissance de certains droits et libertés fondamentaux entre autres le droit de manifestation dans une réunion pacifique et sans armes, ainsi que dans les manifestations sur la voie publique ou en plein air. Le commandant suprême a ordonné à la police nationale de faire respecter scrupuleusement les mesures de prévention et lutte contre la propagation de la Covid-19, notamment la rupture de la chaîne de transmission. C’est ainsi qu’un attroupement de plus de 20 personnes est prohibé « , peut-on lire dans cette mise au point.

Signalons que l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) organise une marche pacifique jeudi 9 juillet dans la ville de Kinshasa.

La demande introduite par les dirigeants de l’UDPS au chef de l’exécutif provincial de Kinshasa, n’a pas été acceptée pour marcher.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée