RDC : Le projet PRISE se dit déterminé à réaliser son cahier de charges dans l’espace Kasaï

Publicité sponsorisée

RDC projet PRISE

Depuis 2013 que le projet PRISE a déclanché le vouloir de venir à la rescousse de la population de l’espace kasaï, cela après avoir eu des engagements avec la banque africaine de développement « BAD », pour le financement de travaux à réaliser, ce projet se déroule sans obstacles dans cette partie de la République démocratique du congo.

L’information est confirmée par le coordonnateur national du projet de renforcement des infrastructures socio-économiques « PRISE » qui intervient dans la région du centre de la RDC.

Se confiant à la presse le week-end dernier à Kinshasa, Déo Nsunzu Kabuakantanda a indiqué que son souhait est de voir les travaux amorcés depuis 2014 s’achevés sans faille, selon l’évolution du calendrier dans le domaine d’intervention choisi au bénéfice de la population, à travers le ministère du développement rural.

En terme d’évaluation, Déo Nsunzu a précisé qu’environs 85 % de travaux sont déjà exécutés sur terrain, situation évaluative qui réjouit le coordonnateur national de PRISE au regard des réalisations de différents ouvrages avec la collaboration des autorités locales qui pérennisent l’action.

Au nombre des réalisations, M. Nsunzu cite notamment la construction d’écoles, centres de santé, latrines, la voirie urbaine ainsi que l’appui à la REGIDESO dans la ville de Tshikapa en province du Kasaï.

Contrairement aux allégations d’un prétendu détournement de fonds alloués à la réalisation du projet PRISE dans cette partie de la République démocratique du congo, Déo Nsunzu Kabuakantanda précise qu’il s’agit d’une diabolisation tendant à ternir l’image des responsables dudit projet, alors que le projet de renforcement des infrastructures socio-économiques dans la région du centre de la république démocratique du congo n’a jamais reçu des fonds directs ou de contreparties du gouvernement de la République dans le but d’exécuter un quelconque projet à part.

Notons par ailleurs que le coordonnateur national du projet PRISE a réitéré sa détermination d’aller jusqu’au bout avec les actions lancées depuis 2014 dans la région du Kasaï, en vue d’améliorer les conditions de vie de la population dans cette partie de la République démocratique du congo.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée