RDC : Le gouvernement congolais supprime la taxe RAM

Publicité sponsorisée

RAM

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a décidé de supprimer la perception du Registre des appareils mobiles (RAM) sur toute l’étendue du territoire national.

Cette décision a été annoncée à l’issue du conseil des ministres du vendredi 19 février présidée par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, en visioconférence.

Selon le gouvernement congolais, cette nouvelle mesure sera effective à partir du 01 mars prochain.

La taxe (RAM), qualifiée d’arbitraire et même « d’escroquerie d’Etat » par certains parlementaires congolais, avait suscité des doutes dans les chefs de plusieurs couches, étant donné que le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la Communication (ARPTC), Kibassa Maliba.

Ce dernier a éprouvé des difficultés à fournir des explications sur son fondement juridique, son mode de perception, et sur la traçabilité de ses recettes, à part le fait que son service percepteur l’ARTPC, est sous-tutelle de la Présidence de la République.

Jean-Robert/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée