RDC : Le FCC organise une marche de solidarité et de soutien aux institutions le mardi 14 juillet




nehemie fcc

Le Front Commun pour le Congo (FCC) n’a pas tardé à réagir suite aux marches programmées par l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ce jeudi 9 juillet 2020 et de la coalition Lamuka le 13 juillet pour dire “non ” à l’entérinement de Ronsard Malonda à la CENI et des propositions des lois initiées par les députés Minaku et Sakata.

La marche de la classe politique de l’ex président Joseph Kabila aura lieu le 14 juillet prochain pour dire non aux menaces dans les frontières de la République qui sont sous contrôle notamment des troupes armées étrangères, la crise sanitaire et la crise économique qui tend vers une crise sociale au pays.

“Le FCC convie toute la population à résister à la démarche anticonstitutionnelle des forces centrifuges précitées et à s’associer à la marche de solidarité et de soutien aux institutions de la République qu’il organise sur toute l’étendue du territoire national, le mardi 14 juillet 2020, à partir de 11heures “, lit-on dans un communiqué signé par le député Alphonse Ngoyi Kasanji.

A en croire le FCC, CACH et LAMUKA jouent à la diversion afin d’user des voies “illégales ” pour imposer un nouvel “agenda politique ” non conforme à la constitution et au cadre institutionnel établi.

Cette marche connaîtra la participation des plusieurs caciques du FCC.

Précisons par ailleurs que le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila et le gouvernement central avaient interdits les marches de l’UDPS et Lamuka.

Ces derniers ont tenu à leurs paroles en manifestants à Kinshasa ce jeudi.

La police nationale a été instruite a étouffé ces manifestations dès le jeudi 9 juillet 2020.

Sur place à Kinshasa, le secrétaire général ad intérim de l’UDPS dresse un bilan de 3 militants tués par la police.

JM-Heaven/L’INTERVIEW.CD