Actualité et Infos Politique de la RDC | CD Congo

RDC : le député Guy Mafuta propose la loi sur la protection et sécurisation des infrastructures d’enseignement national et leurs animateurs

Guy Mafuta Kabongo

Le député national Guy Mafuta Kabongo est initiateur d’une proposition de loi portant sur la « protection et sécurisation des infrastructures et du personnel des établissements de l’enseignement national ».

Ladite proposition a été déposée au bureau de L’Assemblée nationale ce jeudi 1er avril 2021.

D’après l’initiateur, cette proposition a l’avantage de concerner la protection et la sécurisation des établissements d’enseignement en temps des conflits et de paix.

« Nous venons de déposer une proposition de loi sur la sécurisation et la protection des infrastructures d’enseignement national y compris leurs animateurs, c’est-à-dire les enseignants et les professeurs d’universités. La proposition de loi que nous venons de déposer a l’avantage de concerner non seulement la protection et la sécurisation des écoles en temps de conflit mais surtout aussi en temps de paix; Il suffit d’observer ce qui se passe dans les écoles qui sont mal utilisées ou utilisées à toute autre activité outre que l’activité de formation », a précisé Guy Mafuta après avoir déposé la proposition de loi.

Ce praticien du droit dit avoir tenu compte de la qualité, notamment d’enseignant, de l’étudiant et l’élève.

« Nous avons aussi tenu compte de la qualité d’enseignant, de l’étudiant et de l’élève pour en faire une circonstance aggravante, s’ils sont victimes d’une attaque de quelle nature que ça soit. Moi député je suis protégé par la loi et par mes immunités, l’avocat l’est aussi. Pourquoi n’est pas sécuriser l’enseignant qui va donner cours ? Le Chef de l’Etat veut d’une gratuité effective et beaucoup de moyens sont mis par l’Etat congolais pour que cette Gratuité tienne et on ne peut pas accepter que par des actes d’agression que l’enfant soit soustrait de l’école », a indiqué cet élu du territoire de Tshikapa dans le Kasaï.

Et d’ajouter : « Nous avons également aborder un aspect important, qui est l’usage idoine des infrastructures scolaires, tout acte qui viserait une utilisation outre que celle de l’enseignement de la formation de nature à favoriser et précipiter la détérioration des infrastructures scolaires est aussi sévèrement puni au regard de la proposition de loi que nous venons de déposer ».

Il convient de noter que le député Guy Mafuta Kabongo est à sa troisième proposition de loi à la chambre basse du parlement congolais.

 

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Exit mobile version