RDC : L’administration du président Félix Tshisekedi a réprimé de façon croissante les médias et les groupes d’activistes depuis son entrée en fonction  » Human Rights Watch »

Publicité sponsorisée

La police Kasai centrale

Human Rights Watch a déclaré aujourd’hui que depuis son entrée en fonction il y a deux ans, le gouvernement de Félix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo, a de plus en plus sévi contre les médias et les groupes d’activistes.

Malgré certaines mesures préliminaires visant à promouvoir les droits de l’homme, les autorités ont encore menacé, arrêté arbitrairement, détenu et poursuivi des dizaines de journalistes, militants et autres journalistes qui critiquaient le gouvernement. Peut-on lire 

Lire la déclaration : RD Congo : La répression s’intensifie, Escalade contre les médias, les détracteurs et les manifestants

« Les Congolais ne devraient pas avoir à craindre d’être harcelés ou arrêtés pour avoir émis des critiques ou manifesté pacifiquement contre la politique du gouvernement », a indiqué Thomas Fessy, chercheur principal sur la RD Congo chez Human Rights Watch. « Deux ans plus tard, les engagements de Félix Tshisekedi à respecter les droits humains commencent à sonner creux. »

Human Rights Watch est une ONGI qui se donne pour mission de défendre les droits de l’homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Réda tion/L’INTERVIEW.CD

 

La rédaction vous conseille

Beni : le ministère public requiert 10 ans de prison contre 8 militants de la Lucha

RDC : Le TGI Kinshasa/Gombe a condamné Barnabé Wimana à 3 ans de servitude pénale

RDC : Henri Magie du PPRD transféré ce lundi à Makala

 

Publicité sponsorisée