RDC – insécurité en l’Ituri : Le député Iracan de Saint-Nicolas condamne les exactions des miliciens CODECO sans secours des forces de sécurité

Le député national Gratien Iracan de Saint-Nicolas a, dans un communiqué de presse daté du 22 juillet, condamné l’incursion des hommes armés la nuit du 19 au 20 juillet 2020 dans la localité de Jupacivi, groupement de Ruvinga, chefferie de Mokambo dans le territoire de Mahagi en province de l’Ituri.

“Identifiés aux membres de la CODECO par les victimes, ces miliciens ont tué, violé et pillé les paisibles habitants sans aucun secours “, a-t-il écrit.

Cet élu de la ville de Bunia, dénonce tout de même l’inaction du comité provincial de sécurité face à cette attaque armée.

“Une même attaque sous l’œil du comité provincial de sécurité sans aucune action après les multiples exactions et viol d’une centaine de personnes abandonnées à celles-mêmes “, ajoute l’élu du peuple Iracan de Saint-Nicolas dans son communiqué parvenu à L’INTERVIEW.CD.

D’où, sa dénonciation d’absence de forces de sécurité en territoire de Djugu, en passant par les localités Terali et Pakenge, ce, depuis le 21 mai 2019 où plus ou moins 60 000 personnes restent en danger sans une assistance humanitaire.

Tout en projetant d’adresser une correspondance à qui de droit pour dénonciation, le député Gratien Iracan de Saint-Nicolas appelle les forces de l’ordre à protéger la population de ces coins d’Ituri sous peine d’être poursuivi comme complices dans les différents massacres de civils.

Il sied de noter qu’il est engagé depuis plusieurs mois à pallier à la situation sécuritaire précaire qui sévit dans sa circonscription électorale et ses environs.

Gratien Iracan avait, récemment saisi le premier ministre Ilunga Ilunkamba quant à la même situation sécuritaire.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD