RDC – Grogne aux écoles catholiques: l’ACAJ demande au gouvernement “d’améliorer les conditions socioprofessionnelles” d’enseignants




En avant plan de droite à gauche en chemise verte un enseignt en conversation avec des élèves habillés en bleu blanc devant le batiment d'une école à Kinshasa Radio Okapi Ph John Bompengo

L’association congolaise d’accès à la justice (ACAJ), monte au créneau contre la grève sèche décrétée dans les écoles conventionnées catholiques depuis que la gratuité de l’enseignement a été mise en place.

Dans un message relayé ce samedi 16 novembre via Twitter, le coordonnateur de l’ACAJ Georges Kapiamba appelle les parties prenantes à privilégier l’intérêt des élèves.

« Nous demandons aux Coordonnateur nationaaux, gestionnaires et enseignants de lever la grève et privilégier l’intérêt des élèves. Au gouvernement, nous recommandons de poursuivre l’amélioration progressive des conditions socioprofessionnelles des enseignants », a écrit Georges Kapiamba.

Pour rappel, plusieurs écoles conventionnées catholiques de Kinshasa et Goma. Ce, pour un désaccord avec le gouvernement congolais.

Ce mouvement de grève a été déclenchée depuis l’effectivité de la gratuité de l’enseignement de base en RDC, prônée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.


Roberto Tshahe