RDC/Covid-19 : “Les décès sont non seulement imputables à la référence tardive des patients dans les formations sanitaires mais aussi à la comorbidité ” (INRB)

Publicité sponsorisée

INRB kinshasa

L’ Institut national de recherche Biomédicale (INRB), a notifié que les décès sont non seulement majoritairement imputables à la référence tardive des patients dans les formations sanitaires, mais aussi à la comorbidité.

Selon l’INRB, la plupart de malades, en plus du Covid-19 présentent d’autres pathologies telles que l’hypertension, le diabète et la maladie rénale chronique.

“Ils meurent souvent, malgré tous les efforts du personnel soignant pour sauver la vie à ces patients. Pour la plupart, ils restent au moins entre 24 à 48 heures à l’Hôpital “, indique le rapport de l’INRB.

Parlant du rapport des 10 décès survenus en milieux hospitaliers ce vendredi 15 mai de suite du Covid-19, il s’agit de 8 hommes et de 2 femmes, dont l’âge varie entre 24 et 95 ans.

Lire aussi | Covid-19 : 41 guéris et 85 nouveaux cas, total 1455 dont 1454 cas et 1 cas probable

A en croire l’INRB, certains décès sont diagnostiqués post-mortem, soit arrivés décédés soit décédés à l’Hôpital avec des signes Covid-19, en ce moment le prestataire confirme si la personne est décédée ou non de Covid-19 après le test approprié.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée