Quel modèle de famille pour le Congo ?




Modele de famille

L’humanité toute entière célèbre le 15 Mai de chaque année, la journée internationale de la famille. Dans l’entendement des initiateurs de cette journée, l’idée était de consolider la place de la famille au sein de chaque Etat membre de l’organisation des Nation-Unies et lui faire jouer le rôle qui est le sien, celui de bâtir une société équilibrée.

Devant des réalités multiformes qui sont les nôtres aujourd’hui, peut-on vraiment dire que les familles sont proches de l’idéal des pères fondateurs de la journée de la famille ?

Difficile de répondre par l’affirmative à cette préoccupation, au regard des dérapages observés au sein des familles de pratiquement toutes les sociétés du monde.

Les enfants n’ont pratiquement plus de repères, ni de modèles. Nous assistons à la montée du terrorisme dans le monde où des jeunes au nom d’une doctrine religieuse, accepte de tuer des parents, des frères et de verser le sang innocent simplement parce qu’ils ne partagent pas les mêmes convictions et croyances.

Une situation que les Etats même les plus puissants n’arrivent pas à maitriser : Et la vie des millions de citoyens dans toutes les régions du monde est exposée.

Sur le plan de l’identité originale de la famille composée de père, mère et enfants, nous assistons là aussi à une déviation suicidaire.

Il y a à ce jour, l’existence du phénomène << Mariage gai>> où les personnes du même sexe se marient le plus officiellement du monde. Et ces mariages sont, s’il vous plait, bénis par des prêtes ou pasteurs au sein de l’Eglise.

Beaucoup d’Etats notamment occidentaux, ont consacré officiellement ce type de mariage, par des lois votées par leurs parlements respectifs. Dans certains pays, les lois vont jusqu’à autoriser le mariage entre Humains et animaux. (Par exemple entre un Homme et une Chienne  ou entre une dame et un chien ou un chat).

Et pour justifier ces dérapages d’un autre temps, les spécialistes de ces pays dits démocratiques appellent cela :<< la liberté d’expression ou le libre choix volontaire >>.

Et dans d’autres pays même du continent africain, l’avortement est légalisé et autorisé officiellement.

Voyez à quel niveau, le soi-disant modernisme a amené la famille.

Les choses ont été tellement galvaudées que les observateurs avertis se demandent bien ce qui reste encore de l’identité de la famille telle que conçue par Dieu le Créateur lui-même ?

Le débat est ouvert.

Jean-Pierre Seke