Proclamation des résultats de l’Examen d’Etat édition 2018-2019 : la ville de Kinshasa en ébullition !

Publicité sponsorisée

Proclamation des résultats de l’Examen d’Etat édition 2018-2019 la ville de Kinshasa en ébullition

Pendant que les lauréats de la capitale congolaise jubilent déjà, pour les autres provinces, la publication de ces résultats interviendra graduellement, en attendant le retour des malles contenant les résultats pour ces entités.

Après la remise, ce matin du 16 juillet 2019, par le ministre par intérim de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) Emery Okundji, des disques contenant les résultats de l’examen d’Etat aux sociétés de télécommunications établies en RDC, ces dernières les ont mis, les après-midi, à la disposition du public, dans leurs réseaux respectifs.

Dans les quartiers de la capitale congolaise, la fête a commencé petit à petit. On voit déjà les lauréats et leurs familles, poudre sur la tête, jubiler à travers les rues. Et, ce sont des appels qui passent, informant les familles et connaissances sur la réussite d’un proche.

Aussi, sur les réseaux sociaux, ce sont des messages de félicitations qui sont envoyés aux lauréats, ou à leurs parents, pour l’encadrement dont ceux-ci ont bénéficié.

A la remise de ces supports aux sociétés de télécom, le ministre ad intérim de l’Epsp a indiqué que le taux de réussite, pour la ville de Kinshasa, était de 72%.

Sur la liste des lauréats, les quatre meilleurs ont obtenu 89 %. Il s’agit des élèves Lukau Makiese Salem, du lycée Movenda, en chimie biologie, Tazi Diyavanga Merdie, du lycée Motema Mpiko, Muteb Tshingamb Herman, du complexe scolaire Cardinal Malula, en chimie biologie, et Bukanga Nzumba Israël, du collège Frère Alingba.

Une journée de fête et de tous les dangers

En suivant la réjouissance à travers la ville, on se rappelle les messages que les autorités politico-administratives ont toujours lancés à l’occasion de la publication des résultats des éditions de l’Examen d’Etat, pour prévenir des accidents enregistrés à ces occasions. On se rappelle également de ces accidents de circulation enregistrés à travers la ville pendant les périodes de publication des résultats de l’Examen d’Etat dont les victimes sont souvent ces lauréats qui n’ont eu que le temps de savoir qu’ils ont réussi à ces épreuves nationales, sans savourer cette réussite ni de voir le diplôme leur octroyé. « Chaque année, on enregistre des accidents de circulation causés par les fêtards qui, dans la joie de cette réussite, oublie qu’un accident peut vite survenir », a rappelé un parent appelant sa famille à la prudence.

Déjà, en début de la soirée du 16 juillet, des informations postées dans les réseaux sociaux annoncent un accident de circulation au niveau de Kianza, dans la commune de Ngaba, vers Ezo, qui a causé la mort de deux personnes parmi lesquelles celui dont on fêtait le diplôme.

Le moment de faire de l’argent

Pour les tenanciers des cabines de communication ainsi que les sociétés de télécommunications, cette période de publication est également le moment où les affaires fleurissent, étant donné que pour visionner le résultat de l’Examen d’Etat, il faut dépenser en moyenne l’équivalent des 5 SMS. Et, au niveau de tenanciers des cabines téléphoniques, chaque essai est payant.

Il faut également noter que, malgré le fait que ces résultats soient disponibles dans les réseaux et accessibles à tous les téléphones connectés, certains préfèrent aller les visionner dans certains grands places de la capitale comme les ronds-points Super Lemba ou Terminus Lemba, à la place Victoire, à N’djili Quartier 1, à la place Ste Thérèse, etc. « Par le fait d’aller visionner ces résultats à ces endroits publics, on fait de cette publication une grande fête à laquelle on participe et on fait participer ;les autres », avait expliqué un élève qui attendait son tour pour accéder à la cabine.

Lucien Masidi

Publicité sponsorisée