Procès 100 jours : Pas de liberté provisoire, Kamerhe et Jammal maintenus à Makala

Le tribunal près la cour d’appel de Kinshasa siégeant en matière du procès opposant le directeur de cabinet du président de la République vient de rejetée une fois de plus, ce vendredi 05 juin, la demande de la remise en liberté provisoire des prévenus Kamerhe et Jammal.

Une demande qui a été sollicitée par les défenses des prévenus qui souhaitaient voir leurs clients en liberté pour aller se faire soigner en attendant la suite du procès.

Après 3 audiences consacrées aux instructions, le tribunal a renvoyé l’affaire au jeudi 11 Juin pour la plaidoirie entre les parties citées dans l’affaire 100 jours de Félix Tshisekedi.

JM/L’INTERVIEW.CD