Procès 100 jours : Deux jours de direct, ce que la RTNC aurait gagnée

Publicité sponsorisée

Vital Kamerhe

Proposant comme programme, le Procès du programme des 100 jours du Chef de l’État Félix Tshisekedi, une action en couleur avec un prévenu très médiatisé et un défilé de personnalité tant en fonction au sommet de l’État ou parlement qu’honoraire venu soit entant que témoin soit renseignant, la Radio Télévision Nationale Congolaise a attirée un grand nombre de téléspectateurs dans le monde, une audience qui, économiquement parlant devait être une aubaine pour cette chaîne publique.

En effet, avec deux jours consécutifs de direct pendant environs 25 heures d’antenne, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) aurait considérablement renflouée ses comptes allant jusqu’à plusieurs milliers de dollars américains, si elle avait proposée de la publicité des différentes manières qui soit tout au long du procès et si le nombre des téléspectateurs était scientifiquement comptabilisés par une entreprise spécialisée dans l’auditmat, car ce procès a été extrêmement suivi avec une forte audience pouvant aller jusqu’à plusieurs millions de téléspectateurs télévisés et en streaming.

Ladite chaîne publique étant la seule autorisée à diffuser le procès, elle avait l’opportunité et occasion soit vendre des droits de télé à d’autres chaînes de télévision, soit faire appel à des entreprises quelconque pour la publicité afin de monétiser le temps d’antenne, ce qui aurait été vraiment bénéfique car elle se serait auto-financée en lieu et place d’attendre des quelconques sommes d’argent en provenance de la Présidence de la République ou du gouvernement.

Crise de coronavirus exige, un angle plus économique sur le temps d’antenne serait fortement envisageable pour cette chaîne de télévision afin de s’auto-financer.

Un modèle économique que plusieurs médias congolais tant privés que publics ne connaissent pas et préfèrent s’adonner à des pratiques autant plus humiliante que dégradante pour la profession, je cite Le coupage, une corruption à ciel ouvert devenue normal dans le monde du journalisme.

« Pas une télé sans la RTNC »

Très souvent caricaturée comme étant une chaîne des vieux de part ses programmes, la RTNC a drainé des millions de téléspectateurs et streameurs de tout âge pendant environ 25 heures partout dans le monde..

Pendant ces deux jours, le monde entier était Scotché devant l’écran suivant Le procès dit du siècle, où l’on aperçoit un Directeur de Cabinet du chef de l’État en fonction comparaître devant un tribunal.

Ce sujet brûlant qui fait couler beaucoup de salives a permis, naturellement à la RTNC d’être la chaîne la plus suivie en national comme international pendant ces deux jours car il faut le dire, la Radio Télévision Nationale Congolaise a fait de l’ombre à toutes les autres chaînes du pays.

Il sied de rappeler que la Radio Télévision Nationale Congolaise, RTNC avait couvert pendant quatre jours dont deux consécutifs le célèbre procès dénommé « Procès 100 jours » en date du 3 et 4 Juin 2020 dans l’enceinte du centre pénitentiaire et rééducation de Makala à Kinshasa.

Josué Ngoyi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée