Société

Paris : Aucun combattant n’a été expulsé après interpellation du 28 février à Bercy

Publié par
L'INTERVIEW.CD
Sponsorisé

Contrairement aux rumeurs qui ont circulé depuis quelques jours sur les réseaux sociaux annonçant l’expulsion à Kinshasa de quelques combattants qui ont manifesté et vandalisé la gare de Lyon le 28 février 2020 lors du concert de Fally Ipupa à AccorHotels Arena, à Paris (France).

À travers une vidéo diffusée après la libération, l’un des interpellés a déclaré que tous les combattants qui restaient en garde ont été libérés depuis le lundi 02 mars après avoir étaient auditionné par le tribunal de paris.

Ce dernier a condamné deux combattants pour trois mois de prison avec sursis pour avoir jeté des bouchons aux policiers lors des affrontements du vendredi dernier.

Selon les informations parvenues à la rédaction de L’INTERVIEW.CD, il n’y a plus des résistants en prison et qu’il n’y aura pas de refoulement comme a été annoncé par plusieurs médias.

DM

cet article a été publié le 3 mars 2020 13h02

Partager
Publié par
L'INTERVIEW.CD

Articles récents

Trois personnes disparues dans un naufrage sur le lac Tanganyika

Kalemie, 25 février 2024 - Trois personnes, deux femmes et un homme, sont portées disparues…

25 février 2024

RDC : Combats intenses entre FARDC et M23/armée rwandaise dans le Masisi

Goma, 25 février 2024 - De violents combats opposent depuis dimanche matin les FARDC aux…

25 février 2024

La MONUSCO appuie la modernisation de la police scientifique congolaise

Kinshasa, 25 février 2024 - La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République…

25 février 2024