Nord-Kivu : un député provincial sommé de quitter l’Assemblée pour ses propos « maladroits » devant ses électeurs

Publicité sponsorisée

associations féminines de Goma au Nord-Kivu

Les femmes membres des associations féminines de Goma au Nord-Kivu se disent choquées par les propos tenus par l’élu de Butembo, Promesse Matofali, le week-end dernier devant ses électeurs dans le cadre des vacances parlementaires .

En effet, l’élu de Butembo est accusé d’avoir « cracher sur la sacralité de la dignité humaine » en affirmant dans un meeting populaire devant ses électeurs à Butembo : « même si on peut tuer 100 personnes à Beni, je ne peux pas beaucoup pleurer comme si ça se passe à Butembo. Ce qui me concerne trop c’est d’abord ce qui se passe ici à Butembo où j’ai été élu. À Beni, il y’a aussi des députés élus qui doivent parler de cette situation « .

Pour les associations féminines de Goma, ces propos de l’élu de Butembo prouvent son « immaturité  » à siéger à l’Assemblée provinciale comme député.

Les femmes de Goma ont déposé un mémorandum dans ce sens au bureau du président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu pour exiger la destitution du député.

Robert Habinshunti Seninga a réceptionné le mémo et a promis aux manifestantes que le dossier sera débattu dans le conseil des sages de l’assemblée provinciale.

Notez qu’au lendemain de ces propos, le député provincial Promesse Matofali a présenté ses mea culpa à la population du Nord-Kivu.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée