Nord-Kivu/Rutshuru: la communauté hutu plaide pour l’organisation d’un dialogue sur “la répartition équitable” de biens de la Province




Nord-Kivu Rutshuru la communauté hutu

Les membres de la communauté Hutu ont refusé de participer au dialogue social entre cette communauté et celle de Nande à Nyamilima en territoire de Rutshuru, dans la Province du Nord-Kivu, organisé par le Conseil Régional des oganisations non Gouvernementales de Développement, «CRONGD» Nord-Kivu, du 7 au 8 octobre.

Ces discussions devraient graviter sur la “Promotion de la tolérance entre les communautés du groupement de Binza”

Dans une correspondance adressée à l’administrateur du territoire de Rutshuru, les membres de la communauté Hutu, disent “ne pas avoir de dent pourrie” contre les Nandais.

Voilà pour quoi, ils demandent à cette ONG “d’orienter” le dialogue social vers “la répartition inéquitable” des avantages de la Province du Nord-Kivu entre les communautés, car selon eux, c’est à ce niveau que se trouve le nœud de conflits inter ethniques au Nord-Kivu.

Dans la même correspondance, il est illustré un projet réalisé par les membres de la communauté Nande au détriment des Hutu, alors qu’il coûtait 56 000 000 millions de dollars américains.

La société civile section du territoire de Rutshuru accuse le CRONGD/N-K, de “contribuer” aux conflits inter-ethniques quand il organise des dialogues ratés.

Il sied de préciser que plusieurs autorités politico-administratives et d’autres couches sociales auraient aussi été appelées à prendre part à ce dialogue. D’autres d’entre eux étaient déjà à Nyamilima, lieu du dialogue.

Christopher Mulakirwa