Nord-Kivu : La société « ENK » chargée d’électricité accusée de surfacturation par un groupe de pression de Beni

Publicité sponsorisée

Nord-Kivu « ENK »

Le collectif « Amka-Congo » section de Beni dénonce la surfacturation des services de la société d’ Énergie du Nord-Kivu « ENK » à Beni et Butembo.

Ce collectif de groupes de pression et associations des jeunes a adressé une lettre ouverte au directeur général de cette société d’électricité pour lui exprimer son indignation.

Dans cette lettre dont une copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD vendredi 06 mai 2022, le collectif « Amka-Congo » se réfère à l’article 48 de la constitution de la République démocratique du Congo du 18 février 2006, garantissant le droit d’accès à l’énergie électrique, et à la loi N°14/011 du 17 juin 2014 relative au secteur de l’électricité, qui selon ce collectif, est violé par la société ENK.

Au lieu de 166 FC par Kwh (0.083$) fixés par la loi, la société ENK fait payer à ses abonnés plutôt 766 FC (0.38$) par kWh.

Pour ledit collectif, ce courant est par conséquent destiné à « la seule catégorie des nantis », au lieu de servir toute la communauté.

Sous réserve d’entamer d’autres actions de grandes envergures, le collectif exige la réduction du prix de kWh électrique au prix officiel de la RDC et la suppression urgente « sans condition ni délai  » de la location compteur qui se fait chaque mois.

Les efforts de L’INTERVIEW.CD pour entrer en contact avec le responsable de la société ENK se sont avérés vains.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée