Mwenga : la société civile de Wamuzimu annonce une marche pour dire « non » à l’exploitation illégale des minerais par des sociétés chinoises

Publicité sponsorisée

kasai oriental suspension exploitation artisanal du diamant

L’exploitation illégale, illicite et frauduleuse des minerais dans plusieurs coins du territoire de Mwenga et en particulier dans la chefferie de Wamuzimu, continue à fâcher les structures de la société civile.

C’est dans ce sens que la société civile de cette chefferie appelle à une marche pacifique ce lundi 1er novembre pour exprimer son ras-le-bol face à cette situation.

Félicie Mwaka, président de la société civile de Wamuzimu dit qu’il ne pas concevable que les étrangers viennent s’enrichir sur les dos des congolais sans contrepartie et cela sous un silence total des autorités.

La Société Civile de Wamuzimu, via son président projettent d’autres actions citoyennes de grandes envergures au cas où l’État congolais ne parviendrait pas à prendre des mesures qui s’imposent face au « pillage » des matières premières à Mwenga.

Il ajoute qu’à cette même date du lundi prochain, une journée ville morte sera observée sur toute l’étendue de la chefferie de Wamuzimu.

« La population doit être vigilante car l’ennemi est entrain de se réorganiser. Cette même population attend impatiemment le rapport de différentes commissions parlementaires envoyées dans le milieu pour enquêter sur ces exploitations surtout celle de l’Assemblée nationale où tout le monde attendait le résultat dans le bref délais », a-t-il t-il confié.

Il sied de noter que malgré la suspension des activités minières de 6 sociétés chinoises par l’arrêt du gouverneur en Août dernier, ces sociétés continuent à exploiter normalement des minerais dans le territoire de Mwenga.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée