Lomami : Les administrateurs de territoire dénoncent leurs impaiements

Publicité sponsorisée

Lomami-centre-ville

Les administrateurs de territoire et leurs assistants traversent une situation difficile depuis quelques années en République Démocratique du Congo.

La plupart d’entre eux n’ont pas de salaire et moins encore de prime alors qu’ils travaillent tous les jours.

C’est le cas du territoire de Ngandajika, dans la province de Lomami où les trois administrateurs se trouvent également dans cette situation difficile.

A en croire Jean-Marie Kabeya Mpenza, administrateur adjoint de Ngandajika, qui s’est confié ce jeudi 13 août à la rédaction de L’INTERVIEW.CD, leurs gouverneurs et le gouvernement de la République ne s’occupent pas d’eux.

« Nos gouverneurs ne s’occupent pas de nous, la même chose pour le gouvernement de la République. Nous manquons de l’argent qui équivaut à notre prestation. L’Etat congolais tend à faire disparaître nos familles », a-t-il dit.

Par ailleurs, il indique que lui et ses collègues administrateurs ne sont pas capables d’offrir un plat à un visiteur improvisé sans s’endetter.

« Un administrateur au Congo n’a ni moyen de transport, ni moyen de communication, ni les soins de santé, j’en passe de meilleur », a-t-il martelé.

Daniel Ilunga/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée