Kasaï central : Martin Kabuya en Sapeur pompier dans les conflits à l’association de négociants et creuseurs de diamants et de l’or

Publicité sponsorisée

Martin Kabuya Mulamba Kasai Central

Le gouverneur du Kasaï Central reporte l’Assemblée générale et élective prévue à Kananga, en privilégiant l’union entre ces acteurs d’un même secteur.

L’Assemblée générale et élective (AGE) de l’Association de négociants et creuseurs de diamants et de l’or (ANCDO) du Kasaï central, initialement prévue le mercredi 24 juillet 2019, à Kananga, ne s’est pas tenue, sur décision du gouverneur de province, Martin Kabuya Mulamba.

Selon des sources, l’autorité provinciale n’a voulu laisser ces assises se tenir sous le conflit qui existe entre certains membres de cette association, qui conduisent deux comités qui se querellent le leadership au sein de cette association. Martin Kabuya Mulamba aurait décidé de reporter l’AGE de l’ANCDO convoquée par son cabinet parce que, notent ces sources, il a été indiqué que l’absence d’un des membres, M. Mbelu, était prévisible étant donné que ce dernier est en conflit avec un autre membre, Jean Katompa.

A lire aussi : Kasaï-Central : Le gouverneur lance un forum des femmes sur le leadership sociopolitique à Kananga

Le gouverneur de province a notamment motivé sa décision par une raison administrative. A l’en croire, tous les membres de cette association habiletés à participer au vote devront être détenteurs des cartes des négociants et de creuseurs livrées par la Division provinciale de Mines et géologie, organe technique et public ayant le plein pouvoir dans ce domaine.

Dans sa vision de consolider la paix dans sa province et maximiser les recettes financières pour la réussite de son plan d’action, l’autorité provinciale exige également les négociants et les creuseurs d’avoir des cartes valides de l’exercice fiscal en cours qui va du 1er janvier au 31 décembre 2019. « Cela donnerait qualité et mandat à toute personne détentrice de participer et de voter la personne de son choix lors de ces élections », affirment les sources proches du gouvernorat du Kasaï Central.

Le gouverneur Martin Kabuya Mulamba a, par ailleurs, convié tous les deux comités au respect des statuts et règlements régissant cette association. Il a rassuré qu’en tant qu’autorité provinciale, il ne peut se rallier à une aile au détriment de l’autre, surtout qu’il est venu dans la province comme un rassembleur pour le développement de cette entité. Le gouverneur s’est dit, par conséquent, pas prêt à accepter la tenue de cette assemblée générale et élective au cas où toutes les deux parties protagonistes ne se seront mises ensemble et cela dans le délai qu’il a annoncé.

Dans les couloirs, certaines bouches pensent que ces conflits entre les deux comités seront entretenus par des hommes politiques qui soutiendraient l’une et l’autre aile en conflit. L’éclatement de l’ANCDO en deux comités, note-t-on, date de 2016 lorsque Rombault Kalombo, président en exercice de l’époque, cédait son mandat à Jean Katompa après élection.

Fabrice Kabamba

Publicité sponsorisée