Kasaï Central: Les victimes du phénomène Kamuina Nsapu doivent jouir de la justice juste (Mhyrand Mulumba)

Publicité sponsorisée

Messe-eglise-bukavu-rdc_0_1200_675.jpg

Au cours d’une messe tenue à la cathedrale Saint Clément de Kananga ce lundi 28 septembre en mémoire des victimes de la crise qui a secoué l’espace grand kasaï entre 2016 et 2017, dûe au phénomène Kamuina Nsapu, le président de l’association des victimes dans cette région a plaidé pour une justice juste en faveur de la population de cette partie de la république démocratique du congo.

Mhyrand Mulumba regrette que 4 ans après ces affres qui avaient endeuillé plusieurs familles dans la région du Kasaï, le gouvernement congolais n’a jamais pensé, ni à la condamnation des auteurs de ces actes odieux, ni à l’indemnisation des victimes même des actes de barbarie.

Voilà pourquoi il s’est engagé à mener une lutte sans relâche jusqu’à ce que les victimes rentrent dans leurs droits.

Pour le prélat catholique qui a officié la messe de ce jour, les Kasaiens devront se dépasser pour bannir ce qui les divisent, tout en privilégiant la consolidation de la paix.

Ceci pourra permettre à ce que l’espace grand Kasaï ne connaisse de nouveau les différends qui pourraient engendrer les nouvelles pertes de biens et des vies humaines.

Notons que la guerre de 2016 à 2017 a causé plus de 4000 morts et 2000 femmes violées lors des affrontements qui opposaient les forces de l’ordre aux miliciens du grand chef Kamuina Nsapu.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée