Kasaï Central : la FEC toujours en désaccord avec le gouvernement provincial

Kasaï Central La FEC

La question sur la taxe conventionnelle dont les fonds estimés à plus de 600.000$ ont été détournés par le gouvernement provincial du Kasaï Central selon la fédération des entreprises du congo (FEC) continue à diviser les parties.

À en croire le président de cette structure de défense et promotion des droits des opérateurs économiques, les membres de la FEC ne payeront pas cette taxe créée pour aider la province à se développer, aussi longtemps qu’aucune explication n’est donnée sur l’argent perçu depuis plus d’une année maintenant.

Réunis dans une rencontre ce vendredi 31 juillet 2020, les opérateurs économiques membres de la FEC ont passé en pegne-fin la question de cette taxe conventionnelle.

Jean Assaka Tshombe est revenu sur la décision de ne plus payer ladite taxe, en attendant la suite.

Il a par ailleurs indiqué que les membres de la FEC pourront se rencontrer pour décider sur les actions de grandes envergures à mener dans les jours à venir.

Il est à noter que d’autres structures du secteur privé, notamment la FENAPEC et COPEMECO faisant corps avec la fédération des entreprises du Congo affichent une image plutôt opposée à la démarche de la FEC dans la réclamation des fonds issus de la taxe conventionnelle pour la reconstruction du Kasaï Central.

À la direction générale des recettes du Kasaï Central, régie qui recouvre cette taxe, son chargé de mission rejete les allégations selon lesquelles les fonds ont été détournés.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD