Kananga : L’autorité provinciale invitée à s’impliquer dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Elles étaient plusieurs dizaines à pouvoir marcher dans les rues de la ville de Kananga ce vendredi 11 septembre 2020 pour dire non à toutes les violences sexuelles et celles basées sur le genre.

Une marche de protestation organisée ce jour est partie de la cathédrale Notre-Dame de Katoka jusqu’au bâtiment administratif, siège des institutions provinciales, passant par le quartier général de la MONUSCO.

Ces femmes avaient, pour la plupart, des calicots et banderoles sur lesquels on pouvait lire “stop aux violences faites aux femmes et filles, femmes du Kasaï Central, disons non à l’impunité etc”.

Encadré par la police nationale congolaise, ce collectif des femmes du Kasaï Central a réussi à déposer un mémorandum à l’autorité provinciale dans lequel elles invitent cette dernière à s’impliquer personnellement dans la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre.

Ces femmes ont également exprimé leur indignation face à la recrudescence de l’insécurité qui est aujourd’hui la cause de ces violences dans la ville de Kananga.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD