Insécurité à Kinshasa : la police publie les photos de cinq bandits arrêtés




police kinshasa arrestation bandit

Elle attend la déposition de toute personne victime qui reconnaîtra ces malfrats spécialisés dans l’enlèvement des jeunes filles.

Dans un communiqué publié le 12 août 2019 par le Commissariat provincial de la police/ville de Kinshasa, la police a indiqué avoir mis la main sur cinq bandits opérant à bord d’un véhicule Toyota Ist et semant l’insécurité travers la ville-province.

Selon le Commissaire provincial de la police, le général Sylvano Kasongo, ces malfrats, qui utilisaient ce véhicule de couleur jaune immatriculé 7776 BA/01, excellaient dans l’enlèvement des jeunes filles.

En publiant les photos de ces bandits, la police demande à toute personne victime qui reconnaitra ces criminels, de passer à l’Etat-major de la police ville de Kinshasa, à face de l’ISC, à Gombe, pour sa déposition.

On se rappellera que l’autorité urbaine avait pris plusieurs mesures en vue d’endiguer l’insécurité dans la ville. La couleur jaune imposée aux taxis, taxis-bus et bus ainsi que les numéros d‘identification ont été parmi ces dispositions. Mais, dans le cadre des enlèvements, ces malfrats ont, eux également, adapté leurs méthodes aux exigences de l’autorité de la ville.

Dans les quatre coins de la capitale congolaise, ces bandits continuent à opérer comme si la police et d’autres services de sécurité n’existaient pas. C’est donc pour renforcer les dispositifs et donner l’impulsion que le commandant de la police/ville de Kinshasa lui-même passe des nuits dehors dans la patrouille.

En plus de ceux dont les photos ont été publiées pour identification, des sources notent également que du côté de Mont-Ngafula, vers Mitendi, on aurait également appréhendé des malfrats qui causent l’insécurité dans cette partie de la ville-province. Ceux-ci seraient capturés au niveau du cadre récréatif Pacifique Palace.

Lucien Masidi