Grands Lacs : finalement, les 1609 sujets burundais rapatriés dans leur pays après un séjour irrégulier sur le sol congolais

Publicité sponsorisée

RDC  Au total 1609 sujets burundais

Après avoir vécu en clandestinité à Goma dans la province du Nord-Kivu en RDC pendant quelques jours, plus de 1609 personnes en majorité des femmes et enfants tous de nationalité burundaise ont été rapatriées dans leur pays d’origine ce mardi 17 mars 2020.

Cette opération s’est déroulée à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu où les bateaux les transportant ont accosté depuis le matin, après une nuit dernière sur le lac Kivu.

Un des porte-paroles de ces fameux burundais Jean Claude Ngamichaniye indique qu’ils étaient venus au Congo pour demander asile après qu’ils ont été persécutés par l’église catholique du Burundi les accusant d’être assimilés aux malfaiteurs et personnes qui allaient à l’encontre des lois de l’église.

Ces Burundais, à travers leur porte-parole, disent accepter la décision du gouvernement congolais de les rapatrier dans leur pays, malgré le refus de leur demande.

Lire aussi

Nord-Kivu : en processus de rapatriement, des sujets burundais regrettent laisser leurs dépendants éparpillés dans la ville de Goma

«On avait demandé asile ici au Congo, mais comme on ne nous avait pas donné une issue favorable, ils optent pour nous rapatrier, on va respecter cette décision du gouvernement congolais. Nous étions persécutés par l’église catholique du Burundi, ils nous traquaient partout dans les rues, dans nos maisons, certains de nous sont même morts. Nous demandons aux autorités burundaises de nous ouvrir les portes parce que nous sommes leurs frères» a-t-il dit.

Le vice-gouverneur Marc Malago Kashekere indique que des mesures sont prises pour que le transfert de ces personnes s’effectue dans les meilleures conditions possibles jusqu’au Burundi.

«Nous avons trouvé nos frères qui étaient déjà en situation irrégulière, c’est ainsi que nos services de migration ont jugé bon de les retournés chez eux, parce que leur séjour n’était plus conforme avec les lois de la RDC. Nous avons pris des dispositions pour que le transfert vers leur pays soit dans les meilleurs conditions» a précisé Marc Malago

Pascal D. NGABOYEKA

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée