Goma – meurtre d’un élève : L’auditorat militaire a ouvert le procès en flagrance contre les policiers auteurs




Goma procès de meurtre d'un élève

L’auditorat militaire garnison de Goma a ouvert ce mardi 10 décembre 2019, dans la soirée le procès en flagrance contre les policiers Musa Kapayana, Ngwije, ainsi que la policière Henriette Furaha, considéré auteurs du meurtre d’un élève abattu ce même jou, au quartier Katoyi à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

« le procès en flagrance a eu lieu ce soir à Goma, mais ont vient de suspendre et ont reprend demain mercredi », a confirmé le colonel Van Kasongo, commissaire divisionnaire a.i de la police Nord-Kivu.

Ce procès s’ouvre jusqu’après quelques heures du meurtre et l’interpellation de trois policiers considérés auteurs ce meurtre.

Le jeune élève Théophile a été tué par balle par un élément de la police ce jour a quelques mètres de son domicile alors qu’il se rendait à l’école, lors que d’autres jeunes en colère manifestaient contre l’insécurité à Goma.

Suite à ce meurtre les activités sont restées paralysées tout l’avant-midi. Ce, en dépit d’après-midi que la situation est redevenue a la normale.

Justin KABUMBA