Goma : Le mouvement Rien sans les femmes plaide pour la participation active de la femme aux prochaines élections

Goma : Le mouvement Rien sans les femmes plaide pour la participation active de la femme aux prochaines élections

Au cours d’un atelier de vulgarisation des innovations de la loi électorale tenu en ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu le week-end dernier, le mouvement Rien sans les femmes a plaidé auprès des autorités gouvernementales pour que la participation de la femme aux prochaines élections qui pointent à l’horizon soit effective.

À en croire Nelly Kyeya point focal du mouvement rien sans les femmes au Nord-Kivu, la représentation et la participation des femmes aux instances de prise de décision passant par les nominations ou par les élections devront être une des priorités du gouvernement.

“La capacité des femmes à participer de manière égale en politique en tant que militante, candidate, électrice, membre de la société civile, membre ou dirigeant de parti politique, responsable gouvernemental se traduit par des bénéfices tangibles pour la démocratie. Les prochaines élections doivent offrir aux femmes une occasion de renforcer leur engagement politique et d’accroître leur leadership politique en se présentant aux élections. Les femmes et militantes au sein des partis politiques font face à des obstacles formels et informels dans le cadre de leur participation dont le plus grand est l’idée du genre qui n’est pas souvent d’application. L’effectivité des mesures incitatives en faveur de plus de participation des femmes au processus électorale sera d’une importance capitale pour les êtres humains du sexe féminin”, a-t-elle dit.

Cette dernière appelle cependant les femmes de s’approprier le processus électoral et y participer activement car la femme a un grand rôle à y jouer.

“Nous devons unir pour ces élections municipales qui sont à la une, les élections provinciales et nationales. Nous allons voir ces femmes qui vont s’aligner à tous les niveaux, qui pensent se présenter aux élections 2023. Nous allons voir comment développer les stratégies d’accompagnement de ces femmes pour leurs positionnements. Nous avons la foi que la femme va se positionner. D’où, nous faisons appel aux partis politiques de respecter la représentation égalitaire au niveau de liste. Ma conviction est que Goma puisse produire des femmes députées cette fois, une chose qui n’a jamais été faite”, a-t-elle indiqué.

 

Mérite BAHOGWERHE/L’INTERVIEW.CD