États-Unis: Enquête sur le meurtre d’un pasteur congolais à Nashville

États-Unis: Enquête sur le meurtre d’un pasteur congolais à Nashville

Un pasteur de Nashville qui a fui la guerre en République démocratique du Congo pour trouver une vie meilleure aux États-Unis a été abattu à l’extérieur de son appartement jeudi dernier et laissé  dans la cour jusqu’à ce qu’une voisine préoccupée appelle la police pour obtenir de l’aide.

Selon une déclaration de la police municipale de Nashville, qui enquête sur le meurtre, le corps du Pasteur Lubunga Lumenge, âgé de 30 ans, a été découvert par une passante juste avant 7 heures du matin dans l’herbe à côté de son appartement, dans le parking des Residences at Stonebrook Apartments. Les résidents de la résidence ont rapporté avoir entendu un coup de feu à environ 4 heures du matin.

Semetta Simmons, une voisine qui a découvert le corps du pasteur, a été choquée et attristée par la scène grotesque. Elle a déclaré avoir découvert le corps de Lumenge “allongé là” et que les gens “le dépassaient comme s’il était de la poubelle dans la cour.” Mme Simmons, qui a perdu son propre enfant à la violence armée à Nashville, a été amenée à appeler la police pour obtenir de l’aide et a exprimé ses condoléances à la famille du pasteur.

Lubunga Lumenge était un membre respecté de la communauté chrétienne de Nashville. Avant de venir aux États-Unis, il était enseignant en Tanzanie, où il s’était d’abord installé après avoir fui la RDC. Il était également un membre très actif de la communauté chrétienne swahilie à Nashville.

La police municipale de Nashville enquête actuellement sur le meurtre et demande à toute personne ayant des informations de se faire connaître. La mort de Lubunga Lumenge a bouleversé la communauté, et la perte d’un leader aussi gentil et respecté est profondément ressentie.

La mort du pasteur Lumenge rappelle la tragédie de la violence armée aux États-Unis et la nécessité d’efforts supplémentaires pour faire face à ce problème. Cela rappelle également les sacrifices que de nombreux réfugiés font pour trouver une vie meilleure.

Rédaction/L’INTERVIEW.CD