Catégories : Culture

Décès de l’Actrice Congolaise Marlène Longange : Une Étoile Brillante S’éteint à Kinshasa

Publié par
L'INTERVIEW.CD
Sponsorisé

L’actrice Marlène Longange, talentueuse artiste congolaise, s’est éteinte à l’hôpital Nganda à Kinshasa, en République démocratique du Congo, des suites d’un cancer du sein et d’une embolie pulmonaire. L’illustre disparue avait fièrement représenté le pays avec une filmographie exceptionnelle, laissant derrière elle un héritage artistique qui perdurera dans le cœur des Congolais. Sa contribution au cinéma congolais restera à jamais gravée dans les mémoires.

Marlène Longange a marqué l’histoire du cinéma congolais avec son rôle dans le film « Viva Riva » réalisé par Djo Munga en 2010. Ce rôle lui a valu le prix de la « Meilleure actrice de second rôle » aux prestigieux African Academy Awards au Nigeria. Elle a brillé sur le grand écran et a contribué à élever le cinéma congolais à l’échelle internationale.

L’Association des professionnels du 7ème art avait cherché à obtenir une assistance sanitaire à l’étranger pour Marlène Longange alors qu’elle était souffrante, mais elle n’a malheureusement pas survécu à sa maladie avant de pouvoir être évacuée.

La triste nouvelle a suscité de profondes réactions dans la communauté artistique. Le groupe « Théâtre de passerelle » a exprimé sa douleur sur les réseaux sociaux en déclarant : « Nous sommes effondrés ! Une étoile s’est éteinte ce matin, Marlène Longange. Elle s’est endormie pour toujours. Bon repos éternel chère artiste ». L’Association des cinéastes congolais « Apro 7 » a souligné que « la mort ne tue pas l’artiste », rendant ainsi hommage à l’héritage durable laissé par l’actrice.

Les hommages à Marlène Longange continuent d’affluer. L’artiste humoriste Maréchal Yves César a exprimé sa tristesse en rappelant les efforts déployés pour sauver l’actrice. Pour l’artiste M. Mbingilayi, la disparition de Marlène Longange constitue une grande perte pour le cinéma congolais. Elle avait participé à des projets cinématographiques majeurs, dont « Kin La Belle » de Michaux Muanda et « Matshozi » d’Emmanuel Lupia.

L’héritage de Marlène Longange continuera d’inspirer les artistes congolais et de rappeler sa contribution précieuse à l’industrie cinématographique du pays.

Zola NKOSI

Également à découvrir sur L’INTERVIEW.CD

RDC : Julien Paluku Kahongya Appelle à la Levée de l’État de Siège au Nord-Kivu et en Ituri

cet article a été publié le 11 août 2023 8h34

Partager
Publié par
L'INTERVIEW.CD

Articles récents

Urgent – RDC : Le Premier ministre Sama Lukonde démissionne

Kinshasa, 20 février 2024 - Le Premier ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel…

20 février 2024

Kasaï Oriental – ESU : Muhindo Nzangi nomme Mpiana Kazadi comme nouvel AB de l’UOM

Dans un arrêté ministériel daté du 10 février 2024 dont une copie est consultée ce…

20 février 2024

RDC : Guy Mafuta et le regroupement politique 2A/TDC ont signé l’acte d’engagement en faveur de la majorité parlementaire pour accompagner Félix Tshisekedi

Les élus nationaux du regroupement politique Action des Alliés/Tous pour le développement du Congo (2A/TDC)…

20 février 2024