Covid 19 : Ce SOS de la communauté des étudiants congolais au Burundi, la situation est grave

Publicité sponsorisée

Ce SOS de la communauté des étudiants congolais au Burundi

Les étudiants congolais vivants au Burundi alertent le gouvernement congolais sur la situation qu’ils traversent depuis la fermeture par le Burundi des différentes frontières de ce pays suite à la pandémie à coronavirus.

Au cours d’un entretien avec L’INTERVIEW.CD ce lundi 18 mai 2020, Vital Cirhuza, porte-parole de cette communauté estudiantine indique que suite à la fermeture des frontières pour les personnes entre le Burundi, la RDC et le Rwanda, les étudiants vivent une misère indescriptible due à la crise financière.

« Les retombés de cette maladie semblent avoir des conséquences plus grave que la maladie elle-même. Depuis plusieurs semaines, toutes les frontières de la République du Burundi sont fermées et sachant que les agences de transport constituaient l’un des moyens efficaces dans la transmission et la réception de courriers et de l’argent pour les étudiants », explique Vital Cirhuza.

Actuellement, ces agences sont pour le moment non opérationnel. Mais devant cette situation, les étudiants congolais ont opté pour une deuxième piste de solution pour voir dans quelle mesure répondre, minimum aux besoins primaires.

« Nous avons pensé recevoir de l’argent via les opérateurs mobiles tels que Airtel money, M-pesa etc, malheureusement le gouvernement burundais a suspendu tous ces opérateurs mobiles. Donc il est à noter que les étudiants font face à plusieurs difficultés pour rien qu’accéder à l’argent pour leurs besoins divers », ajoute le P.P des étudiants congolais au Burundi.

Il appelle ainsi à la coopération entre les deux gouvernements pour une solution idoine à cette problématique.

Signalons tout de même que le Burundi est l’un des pays limitrophes de la RDC et reçoit un nombre important des étudiants qui viennent en majorité de la province du Sud-Kivu.

Ce pays qui prépare ses élections présidentielles et législatives au 20 mai prochain a enregistré jusqu’à ce dimanche 17 mai, 23 cas de covid19.

Pascal DIGADIGA/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée