Butembo-Ville morte: Des tirs et détonations en armes lourdes et légères dans plus d’un coin de la ville, le climat reste tendu

Publicité sponsorisée

Butembo manifestation monuc onu

Des détonations en armes lourdes et légères se font entendre depuis tôt le matin de ce mardi 26 novembre 2019 dans plus d’un coin de la ville de Butembo dans la province du Nord-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo.

À la base, les jeunes du groupe de pression Véranda Mutsanga ont décrété ce jour comme ville morte à Butembo et Beni, une façon pour eux, de compatir aux habitants de Beni, meurtris par l’insécurité grandissante.

Des altercations entre manifestants et éléments de l’ordre obligent ceux-ci à tirer à l’air pour maintenir ordre .

Déjà vers 5h locale, des barricades étaient visibles à Furu, Mutiri, Mutsanga et dans plusieurs parties réputées chaudes de la commune Mususa comme à Njiapanda.

Précisions qu’un véhicule identifié à celui d’un officier militaire vient d’être incendié au rond point Sabena dans la commune Bulengera.

Certaines écoles tant primaires, secondaires qu’universitaires affichent une réticence d’ouvrir leurs portes la journée de ce mardi.

Les activités socio-économiques restent ainsi paralysées presque sur toute l’étendue de la ville.

Devant la presse ce lundi, le maire de Butembo, Me Mbusa Kanyamanda Sylvain a pourtant demandé à sa population de vaquer librement à ses activités quotidiennes.

Christopher Mulakirwa depuis Butembo, LINTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée