Bukavu – vive tension à la fédération de l’UDPS : des combattants s’opposent à la nomination de Edouard Ilunga au poste du président fédéral a.i




Plusieurs combattants et combattantes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) fédération de Bukavu manifestent ce samedi 22 février 2020 devant le siège de leur parti situé non loin de la cathédrale à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Les manifestants dénoncent la nomination de M. Edouard Didwe Ilunga, comme président fédéral a.i, nommé par la hiérachie du parti au niveau national à Kinshasa à titre intérimaire.

“Nous ne voulons pas de ce monsieur, il n’est pas normal que Kinshasa nous impose des personnes qui avaient déjà quitté le parti depuis longtemps. Nous n’accepterons pas être dirigés par des gens qui ont fui le combat. Nous avons milités, resisté à la terreur de Kabila et aux gaz lacrymogènes au risque de nos vies, lui même avait demissionné du parti depuis 2016, depuis lors il n’a participé à aucune activité politique du parti et même pendant la campagne éléctorale “, a déclaré sous émotions, un militant sur place.

Les combattants et combattantes du parti présidentiel à Bukavu ne jurent que sur l’annulation de cette décision du secrétaire général de l’UDPS Augustin Kabuya et lui demande de diligenter une mission dans la ville pour une décision plus rationnelle.

Notons que le secrétariat national de l’UDPS venait de notifier Didwe Ilunga Edouard, comme président fédéral a.i de la fédération de l’UDPS/Bukavu, alors qu’il y avait un autre président fédéral aussi a.i Théodore Museme, laissé à ce poste par José Éminent après sa nomination comme conseillère à la présidence de la République.

Pascal D. NGABOYEKA