Beni : L’ANAPECO craint une rentrée scolaire ratée suite à l’insécurité dans plusieurs entités de Bashu

Publicité sponsorisée

école

L’association nationale des parents et élèves du Congo (ANAPECO) en sous division de l’EPST-Kyondo doute de la rentrée scolaire 2021-2022 dans la partie Nord-est de la chefferie des Bashu. C’est le vice-président de cette structure qui a exprimé cette inquiétude, mardi 28 septembre 2021.

Mutsuva Tavuyirima Sosthène alerte que la situation sécuritaire se dégrade encore et contraint que les écoliers et leurs formateurs se déplacent dans les régions supposées sécurisées, loin de leurs écoles.

Pour notre interlocuteur, la vulnérabilité causée par la situation sécuritaire actuelle ne permet pas aux parents d’acheter les objets classiques à leurs fils et filles. Du coup, il est difficile pour les parents d’envoyer leurs enfants à l’école, se désole Mutsuva Tavuyirima Sosthène, vice-président de l’ANAPECO au sein de l’EPST Kyondo.

Au même moment, le vice-président de l’ANAPECO-Kyondo fait constater que la tendance des établissements scolaires est de ne plus recruter des enseignants Nouvelles Unités.

Soulignons que les inscriptions sont timides dans les écoles de la partie Nord Est de la chefferie des Bashu.

Le rédacteur de L’INTERVIEW.CD a constaté que les portes de la plupart d’établissements scolaires sont fermées. Conséquence de l’insécurité qui sévit dans cette partie du territoire de Beni.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée