Beni : la société civile décrète 2 journées de deuil après le meurtre d’un taximen moto par un militaire FARDC suite au non paiement de 500 FC à une barrière “illégale ”

Publicité sponsorisée

Rugetsi beni

La société civile du groupement Baswagha – Madiwe, en territoire de Beni appelle à deux journées ville morte jeudi 24 et vendredi 25 mars 2022.

C’est une façon pour cette structure de protester contre le meurtre de Kakule Sungu Justin, un conducteur de moto tué par le militaire des FARDC répondant au Manzobala Sabato Gédéon, en groupement Baswagha-Madiwe.

Son péché était d’avoir refusé d’avoir payé une taxe illégale dite  » rapport  » à donner aux militaires qui ont érigé des barrières “ illégales ” dans la zone.

Dans une assemblée générale extraordinaire tenue ce mercredi 23 mars 2022, la société civile exige la suppression sans délai de toutes ces barrières illégales sur la route Kyanzaba-Makeke et ailleurs dans la même.

Cette structure demande par ailleurs, la tenue immédiate des audiences publiques contre ce militaire déjà aux arrêts, et qui a été conduit à l’auditorat militaire de Beni.

Notez que plusieurs tracasseries ont toujours été décriées aux différentes barrières sur l’axe Kyanzaba – Makeke.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée