Beni-Ebola : la zone de santé note certaines résistances communautaires contre la riposte

Publicité sponsorisée

Centre de riposte contre Ebola

Au moins 514 contacts sont déjà listés autour de cinq cas confirmés d’Ebola détectés depuis le 8 octobre dernier à Beni au Nord-Kivu. Parmi ces contacts, 129 sont déjà vaccinés.

Le médecin chef de zone de santé de Beni, docteur Tosalisana Michel qui a animé un point de presse conjointement avec l’autorité urbaine ce jeudi 21 octobre à Beni, déplore des résistances communautaires contre les actions de santé publique et craint la propagation de la chaine de contamination de la maladie.

Les actions de santé publique qui font notamment objet des résistances sont notamment la vaccination, la décontamination et le refus d’être placé en surveillance, a fait savoir le médecin chef de zone.

En réaction, le maire de Beni Muteba Kashale Narcisse appelle population à la prise de conscience et promet qu’il ne va plus tolérer toute forme de résistance communautaire contre les actions de santé publiques.

Précisons que pour le moment, les prestataires des soins utilisent deux molécules notamment Ebanga et Regenero pour prendre en charge les malades d’Ebola. Le choix parmi ces deux molécules dépend des médecins cliniciens selon l’état du malade, a fait savoir le médecin chef de zone de santé de Beni, Michel Tosalisana.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée