Site icon Actualité via L'INTERVIEW.CD

Tueries des ADF: Contraints de quitter leur milieu naturel, plusieurs familles pygmées vivent le calvaire dans la ville de Beni

plusieurs familles pygmées

Des dizaines des familles pygmées qui ont fui, à plusieurs reprises, les attaques des combattants ADF, vivent dans des conditions déplorables en ville de Beni.

Ils ont été installés dans un site à Pasisi, coté Ouest du centre ville de Beni. Ces premiers citoyens plaident pour une assistance à vivres ou non vivres.

Notre rédaction a rencontré plus de 80 personnes, des enfants et adultes qui sont reparties dans une parcelle d’un particulier à Pasisi vers l’entrée Brasimba et sur les étages prévus pour abriter le marché de ce quartier situé sur l’axe Beni-Mangina.

Ces premiers habitants du Congo qui nécessitent une assistance à tous les niveaux, ont déjà fui, en maintes reprises, plusieurs entités, commençant par Idohu, Apende, Bieney, Komanda, Mayuano, Mambasa et ailleurs, suite aux attaques des combattants ADF.

“Nous trouvons à manger trop difficilement et nous n’avons pas d’habits ici. Seule, une église nous aide. Nous avons fui à plusieurs reprises et nous avons abandonné tout chez nous. Que les hommes de bonne volonté nous amènent à manger et des habits…”, ont déclaré plusieurs pygmées.

Parmi ces déplacés, figure le chef Katchetche. Il a jugé de fuir avec certains de ses administrés après avoir perdu ses êtres chers, lors de premières attaques rebelles dans son village.

Jusque-là, ces compatriotes n’ont reçu aucune assistance humanitaire sauf certains volontaires notamment l’Eglise Church On the Rock qui essaye de pourvoir à certains besoins pour maintenir la survie de ces nécessiteux.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare
Quitter la version mobile