Tueries dans l’est: Félix Tshisekedi promet d’en chercher les commanditaires

Publicité sponsorisée

felix tshisekedi

Pour le Chef de l’Etat congolais, ces massacres semblent être un complot contre la Rdc.

Dans la conférence de presse tenue ce mardi 2 juillet 2019 dans la province de l’Ituri, le chef de l’Etat congolais réaffirme sa détermination de mettre fin aux tueries qui ont élu domicile dans les provinces de l’est du pays. Le Président de la République, notant que ces massacres semblent être un complot pour le pays, a promis de ne pas lâcher. ”J’irai jusqu’au bout pour savoir qui sont les commanditaires ” a-t-il dit.

Parlant de l’opposition, Félix Tshisekedi a rassuré de ne pas chercher à étouffer ceux qui ne sont pas avec lui. Mais, il dit vouloir d’une opposition responsable, qui ne va plus s’illustrer dans la haine et des propos qui frisent la diffamation et l’injure.

Affirmant faire de la réconciliation nationale, un objectif pour le développement du pays, le chef de l’Etat dit, par ailleurs, inopportune, la table ronde proposée par certains Congolais.

Parlant de la proposition faite par Martin Fayulu en rapport avec la création d’une institution en charge de la réforme de certaines institutions de la République, Félix Tshisekedi dit respecter le point de vue du leader de Lamuka. Mais, selon lui, il y a des institutions qui existent déjà pour ces genres de réflexion dont l’Assemblée nationale dont Fayulu est membre.

Félix Tshisekedi note, en rapport avec les dernières ordonnances qui ont suscité un remous, que ces dernières ne seront jamais retirées et seront appliquées. Mais il note, quand même une réticence qui n’aurait pas, selon lui, sa raison d’être. Félix Tshisekedi rassure donc que les mandataires nommés n’attendent que la signature de l’autorisation y afférents par la ministre du Portefeuille.

Du pont route-rail entre Kinshasa et Brazzaville, le chef de l’Etat congolais dit conditionner ce projet à la construction du port en eau profonde de Banana. Il rassure donc le Né- Kongo sur la prise en compte de leurs préoccupations.

Lucien Masidi

Publicité sponsorisée