Sud-Kivu : trois policiers présumés auteurs d’une fusillade arrêtés à Walungu

Publicité sponsorisée

Trois policiers présumés auteurs de tirs à balles réelles ayant occasionné un blessé lors d’une manifestation spontanée à Walungu centre ce mardi 12 octobre dernier, vont répondre de leurs actes. Ainsi en a décidé le Gouverneur de Province Théo Ngwabidje.

Ces derniers ont été arrêtés pour servir d’exemple à tous les éléments de l’ordre qui s’illustreraient dans des gestes contraires à la discipline policière.

Présent sur place, l’autorité provinciale a échangé à tour de rôle avec les forces vives locales notamment le comité de la société civile, la FEC locale, pasteurs de l’ECC, des jeunes motards, mais aussi les cadres de l’AFDC et l’UNC réunis.

Les principales causes de l’insécurité et des solutions multidimensionnelles ont été prises pour une meilleure optimisation des résultats sur terrain.

Des instructions fermes ont été données aux responsables de la Police et de l’armée pour que la traque des malfrats soit une priorité afin que le passage du premier citoyen de la Province dans cette agglomération soit géniteur d’un climat de paix absolu.

Le Chef de l’exécutif provincial a une fois de plus rappelé que la sécurité ne peut être retrouvée qu’avec la collaboration de la population appelée à dénoncer les présumés malfaiteurs avec lesquels ils cohabitent au sein de la communauté.

Il sied de signaler que les trois éléments de la Police ont tiré des balles réelles sur des motocycles qui manifestaient pour réclamer le corps de leur collègue dans un hôpital de Walungu, mort de suite d’un accident de la circulation, à expliquer Espoir Bulgalire, président du conseil territorial de la jeunesse de Walungu, qui condamne ces actes barbares des forces de sécurité.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée