Sud Kivu : nouvel accrochage entre les pygmées et les éco gardes du P. N. de Kahuzi-Biega à Kabare

Publicité sponsorisée

Kabare

Un accrochage a été signalé entre les peuples autochtones pygmées et les éco gardes dans le parc national de Kahuzi-Bièga ce lundi 30 décembre 2019.

Le fait s’est déroulé dans le village de Muyangé en groupement de Miti dans le territoire de Kabare.

Un habitant voisin à ce village contacté par l’interview.cd renseigne que la pomme de discorde est parti des opérations de délimitation du parc national de Kahuzi-Bièga, au niveau de Kasihe où se trouve le bloque 9 du parc.

Il souligne que le peuple pygmé vivant dans cette zone n’étant pas d’accord avec la procédure de délimitation de leur entité, a attaqué les éléments de la garde du parc qui sécurise la zone.

Ainsi s’en est suivi des échanges entre les deux camps, les uns usant des lances, machettes et pierres, et les autres des armes en feu.

Cet habitant souligne que des coups de balle se sont fait entendre pendant plusieurs heures, situation qui a provoqué de la panique et la psychose au sein des communautés riveraines de ce site du patrimoine mondial.

Si notre source parle des quelques blessés dans les deux camps, le chargé de communication du parc précité Hubert Mulongoy confirme cette information, mais dit se réserve de tout commentaire et n’avance pas un quelconque bilan.

Signalons que des conflits d’occupation sont toujours récurrents dans le parc national de Kahuzi-Bièga, entre le peuple pygmée et l’Institut congolais pour la conservation de la nature “ICCN”.

Pendant les mois passés, ces conflits ont occasionnés des pertes en vies humaines entre les pygmées et les éco gardes.

En dépit des dialogues organisés pour le retour de la paix et cohabitation pacifique entre les deux parties, ces conflits sont loin de dire leur dernier mot.

Pascal D. NGABOYEKA

Publicité sponsorisée