Sud Kivu: les travailleurs de la sucrerie du Kivu sont dans la rue pour réclamer les 48 mois d’arriérés de salaire.

Publicité sponsorisée

les travailleurs de la sucrerie du Kivu

C’est depuis jeudi 29 août 2019, que les activités sont paralysées à la sucrerie du Kivu de suite d’une grève des travailleurs qui réclament les arriérés de salaire.

Assis devant le bureau de cette société publique de fabrication du sucre, ses agents réclament leurs arriérés de salaires de 48 mois impayés. Outre cela, ils exigent également l’instauration entre eux et leur employeur des contrats de travail, car ils travaillent depuis bien longtemps sans contrat, mais aussi, ils veulent le traitement égal des travailleurs étrangers (expatriés) et les nationaux, ils plaident également pour la mise en place d’un syndicat de leur part, pour aux fins de mener des plaidoyers aux plus grandes instances du pays.

Ces dernières renseignent qu’ils se sont entendus avec les agents sur la mise en place du comité syndical, et sur la majoration des salaires.

Mais la direction demande un délai d’une semaine pour mettre en application les compromis trouvés entre les deux camps, a expliqué un des agents grévistes.

Notons que depuis une décennie, cette entreprise étatique, pourtant la plus grande en production du sucre en son temps, desservait les pays de la région du grand lac en sucre.

Un journalier dans cette entreprise touche actuellement entre 1700 et 2000 francs congolais, à en croire nos sources.

Pascal D.NGABOYEKA

Publicité sponsorisée