Sud-kivu : La MONUSCO déplore l’attaque contre sa base de Sange

Publicité sponsorisée

Karna Soro chef de bureau Monusco sud kivu et maniema

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) condamne l’attaque perpétrée par certains jeunes de Sange contre sa base dans la région, au lendemain du carnage de 14 personnes par un élément des FARDC, dans cette partie de la plaine de la Ruzizi en province du Sud-Kivu.

Selon le Chef de bureau de la MONUSCO au Sud-kivu et au Maniema cet acte de vandalisme est malheureusement arrivé alors que les éléments des casques bleus s’apprêtaient à évacuer les blessés après le forfait ignoble de ce militaire ivre de son état.

“Nous déplorons l’incident qui s’est passé le jeudi soir. Le mécanisme d’évacuation avait été activé et nos hélicos s’apprêtaient à décoller lorsque nous avons appris que la base de la MONUSCO a Sange était assiégée par des jeunes. Nous tenons à déplorer cette tentative d’intrusion à la base de la MONUSCO”, a déclaré Karana Sito.

Malgré cela, la MONUSCO dit pouvoir continuer avec sa mission aux côtés du gouvernement provincial pour stabiliser le Sud-kivu.

Rappelons qu’un militaire de FARDC en état d’ivresse a tiré sur des civils dans la cité de Sange en plaine de la Ruzizi, 14 civils tués et 9 personnes blessées.

Les sources militaires précisent que le bourreau reste cependant en errance et les recherches se poursuivent pour l’attraper.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée